« Ce qui nous manque le plus, c’est surtout la culture »

Les Livres des Rues vous invitent à découvrir l’initiative de Bibliothèques sans frontières qui fait parvenir des livres à des populations déplacées, réfugiées du Congo.

Dans cette vidéo, Doums un poète slameur congolais explique que si les gens manquent de tout, ils ont surtout besoin de développer leurs projets. Pour cela il faut imaginer, penser, concevoir, créer. On ne peut le faire qu’en rencontrant l’autre, en s’ouvrant au monde, en découvrant et s’émerveillant des richesses qu’il recèle. « Ce qui nous manque le plus, c’est surtout la culture. »

Les Livres des Rues, ici en France, partagent pleinement cette idée. Combien de gens aspireraient à plus de culture, indispensable à l’épanouissement de chacun ? Combien n’y accèdent pas, faute de savoir ou pouvoir se repérer dans un monde culturel qui peut leur être éloigné ? Combien aimeraient entrer dans une bibliothèque mais ne le font pas ? Combien voudraient retrouver le chemin de la lecture, de l’échange à propos d’un livre, du partage des idées ?

Nous avons tous besoin de culture. Nous avons besoin des livres, quelles que soient nos compétences de lecteur.

Les Livres des Rues pensent qu’il est urgent d’enrichir l’offre de lecture publique. Les livres doivent venir à la rencontre de tous, là où chacun vit. La rue est le premier de lieux de vie. Les livres y ont leur place, dans des bibliothèques de rues.

Publicités