VERN-SUR-SEICHE (35) LA BELLE AVENTURE DE « L’ABRI-LIVRES »

11 Septembre 2016 : inauguration de la bibliothèque de rue à Vern (Ille et Vilaine).

Le collectif ABRI-LIVRES présente sa démarche :

Début 2016, nous avons répondu à l’appel des Elus à la Culture sur le projet de créer une bibliothèque de rue à Vern.

Les quatre premières bénévoles ont alors assisté aux  rencontres  et visites organisées par l’association Les Livres des rues.

Avec enthousiasme et volonté de participer à cette démarche citoyenne et participative sur notre commune, nous avons contacté quelques amies et avons monté un collectif de 16 bénévoles , dont 7 en activité professionnelle et 9 retraitées .

Les élus nous ont laissé carte blanche et la mairie nous a soutenues pour la logistique et dans toutes les étapes : le dessin du mobilier (fabriqué dans les ateliers municipaux), le nom du collectif et du mobilier, l’organisation du fonctionnement et toutes les actions à mener jusqu’à l’inauguration fixée à la rentrée de septembre….

Neuf mois plus tard , c’est la fête sur la place de la poste autour de notre  ABRI-LIVRES !

Le collectif  du même nom passe maintenant en convention avec le Centre Socio- Culturel de Vern, dans la Commission « Vivre Ensemble » , ça va de soi….

 

Budget participatif de Rennes : votez pour les projets de bibliothèques de rues !

Du 25 février au 6 mars, les Rennaises et Rennais sont invités à voter pour leurs projets préférés dans le cadre du « budget participatif ».

Rendez-vous sur  le site de la Fabrique Citoyenne et votez pour les projets de bibliothèques de rues.

Propositions pour :

Soutenez aussi la proposition la proposition de l’association « La balade des livres »

La commune de Vern sur Seiche (35) envisage une bibliothèque de rue

Samedi 6 février, des élus et responsables d’associations de Vern sur Seiche (Ille et Vilaine) n’ont pas hésité à affronter pluie et vent pour visiter trois bibliothèques de rues en fonctionnement : Celles de Bel Air et Place du Ronceray à Rennes, et celle de la commune d’Acigné. IMG_20160206_103657

Les Livres des Rues guidaient la visite. La matinée s’est achevée à la mairie d’Acigné où l’adjoint à la Culture et l’association Le Sentier des Mots, qui gère la bibliothèque de rue, ont fait part de leur expérience.

Notre association « Les Livres des Rues » est à la disposition des collectivités et des porteurs de projets pour développer ces nouveaux réseaux de lecture publique.

N’hésitez pas à nous contacter : leslivresdesrues@gmail.com

IMG_20160206_110620

 

« Quand je lis, c’est comme si je plongeais dans le monde »

Image

Les enfants du centre de loisirs Carle Bahon de Rennes sont venus découvrir la bibliothèque de rue de Bel Air, le mercredi 11 décembre 2013. Voici leur reportage sur le blog de la ville de Rennes .

Le lundi 23 décembre, c’était au tour de leurs copains du centre de loisirs de la Volga. 150 livres jeunesse qui venaient d’être retirés des collections de la bibliothèque municipale de Rennes, ont été tamponnés et rangés dans la bibliothèque de rue par dix enfants très motivés. Ils sont tous repartis avec un livre… qu’ils rapporteront un jour pour l’échanger contre un autre livre.

Yasmine, 10 ans, m’a dit en cherchant son livre, gestes à l’appui : « J’adore lire. Tu vois, pour moi, quand je lis, je me fais l’histoire dans ma tête. C’est comme si je plongeais dans le monde ».

Qui a dit que les enfants n’aimaient plus lire ?

Merci à Charlotte Kerveillant, leur animatrice et à Ali qui l’accompagnait.

Philippe Guichoux

Bel Air, la première bibliothèque de rue de Rennes Métropole est ouverte depuis 2010

Image

La première bibliothèque de rue de Rennes a été inaugurée le 17 septembre 2010, au pôle Pôle associatif Fernand-Jacq, allée Romain Rolland à Rennes. Elle a été créée à l’initiative de l’association des habitants du quartier.

C’est un simple rayonnage adossé à un bâtiment, accessible sans abonnement, ni inscription, 7j/7, 24h/24
Son principe est le troc : on dépose un livre et on en prend un.

Ce principe est très souple dans son fonctionnement. Il permet d’affirmer une valeur essentielle de la bibliothèque de rue : l’échange. Mais le but premier de la bibliothèque de rue est de permettre à toutes personnes du quartier, et particulièrement celles qui ne fréquentent pas les bibliothèques municipales ni les librairies, d’accéder au livre. Il importe donc peu que des livres ne reviennent pas : cela signifie que quelqu’un en avait besoin.

Image

Le matériel : Trois rayonnages mettent environ 600 livres à la disposition des lecteurs. Ils sont solides et permettent une bonne protection des livres : portes vitrées coulissantes, côtés ajourés pour la ventilation. Plusieurs hivers sont passés et on ne constate aucune dégradation des livres due aux intempéries.
Il faut veiller à ce que le rayonnage soit accessible à tous, en particulier les jeunes enfants dont la littérature est souvent faite d’albums de grandes tailles : l’étagère du bas doit donc être dimensionnée en conséquence (ce qui n’est pas le cas sur la photo, mais c’est en testant les prototypes qu’on progresse !)

Image

Quel contrôle la bibliothèque a sur les livres déposés ?

C’est une question souvent posée qui montre une crainte légitime de voir la bibliothèque de rue héberger des livres « indésirables ». Les bénévoles en charge de la bibliothèque de rue rangent régulièrement les rayonnages (2 à 3 fois par semaine, cela prend à peine 10 minutes) et si un ouvrage est dégradé ou susceptible de ne pas s’adresser à tous les publics, il est retiré.
Comme la bibliothèque fait partie du paysage du quartier, on ne constate pas de dégradations particulières et les dépôts de livres prosélytes sont rares. Quand aux livres qui pourraient choquer, il n’en a jamais été déposé.

D’où proviennent les livres ?
Les livres proviennent en premier lieu du « désherbage » de la bibliothèque municipale, c’est à dire les livres retirés des collections, ce qui assure un fond de qualité. Toutes les bibliothèques municipales ou associatives procèdent régulièrement à ces désherbages pour faire de la place dans leurs rayons pour les nouveaux livres.
Des particuliers nous contactent aussi lorsqu’ils se séparent de livres.
Enfin, nous recueillons aussi des livres par le jeu du troc.

Tous les livres de la bibliothèque municipale et, lorsque nous en avons le temps, les autres livres, sont tamponnés et leur code barre supprimé d’un coup de marqueur.
Avant de confier les livres désherbés à la bibliothèque de rue, la bibliothèque municipale  a apposé un tampon « retiré des collections » pour éviter un retour de ces livres dans son fond.
La bibliothèque de rue appose 2 tampons : l’un pour interdire à la vente, l’autre pour expliquer le principe de la bibliothèque de rue.

ImageImageLes livres en attente de traitement sont stockés dans un local attenant à la bibliothèque de rue. Ce local n’est pas accessible au public.

Image