Bel Air, la première bibliothèque de rue de Rennes Métropole est ouverte depuis 2010

Image

La première bibliothèque de rue de Rennes a été inaugurée le 17 septembre 2010, au pôle Pôle associatif Fernand-Jacq, allée Romain Rolland à Rennes. Elle a été créée à l’initiative de l’association des habitants du quartier.

C’est un simple rayonnage adossé à un bâtiment, accessible sans abonnement, ni inscription, 7j/7, 24h/24
Son principe est le troc : on dépose un livre et on en prend un.

Ce principe est très souple dans son fonctionnement. Il permet d’affirmer une valeur essentielle de la bibliothèque de rue : l’échange. Mais le but premier de la bibliothèque de rue est de permettre à toutes personnes du quartier, et particulièrement celles qui ne fréquentent pas les bibliothèques municipales ni les librairies, d’accéder au livre. Il importe donc peu que des livres ne reviennent pas : cela signifie que quelqu’un en avait besoin.

Image

Le matériel : Trois rayonnages mettent environ 600 livres à la disposition des lecteurs. Ils sont solides et permettent une bonne protection des livres : portes vitrées coulissantes, côtés ajourés pour la ventilation. Plusieurs hivers sont passés et on ne constate aucune dégradation des livres due aux intempéries.
Il faut veiller à ce que le rayonnage soit accessible à tous, en particulier les jeunes enfants dont la littérature est souvent faite d’albums de grandes tailles : l’étagère du bas doit donc être dimensionnée en conséquence (ce qui n’est pas le cas sur la photo, mais c’est en testant les prototypes qu’on progresse !)

Image

Quel contrôle la bibliothèque a sur les livres déposés ?

C’est une question souvent posée qui montre une crainte légitime de voir la bibliothèque de rue héberger des livres « indésirables ». Les bénévoles en charge de la bibliothèque de rue rangent régulièrement les rayonnages (2 à 3 fois par semaine, cela prend à peine 10 minutes) et si un ouvrage est dégradé ou susceptible de ne pas s’adresser à tous les publics, il est retiré.
Comme la bibliothèque fait partie du paysage du quartier, on ne constate pas de dégradations particulières et les dépôts de livres prosélytes sont rares. Quand aux livres qui pourraient choquer, il n’en a jamais été déposé.

D’où proviennent les livres ?
Les livres proviennent en premier lieu du « désherbage » de la bibliothèque municipale, c’est à dire les livres retirés des collections, ce qui assure un fond de qualité. Toutes les bibliothèques municipales ou associatives procèdent régulièrement à ces désherbages pour faire de la place dans leurs rayons pour les nouveaux livres.
Des particuliers nous contactent aussi lorsqu’ils se séparent de livres.
Enfin, nous recueillons aussi des livres par le jeu du troc.

Tous les livres de la bibliothèque municipale et, lorsque nous en avons le temps, les autres livres, sont tamponnés et leur code barre supprimé d’un coup de marqueur.
Avant de confier les livres désherbés à la bibliothèque de rue, la bibliothèque municipale  a apposé un tampon « retiré des collections » pour éviter un retour de ces livres dans son fond.
La bibliothèque de rue appose 2 tampons : l’un pour interdire à la vente, l’autre pour expliquer le principe de la bibliothèque de rue.

ImageImageLes livres en attente de traitement sont stockés dans un local attenant à la bibliothèque de rue. Ce local n’est pas accessible au public.

Image

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s